Des données géo-référencées sont des données qui ont une référence spatiale.

Cela signifie que, en plus de leur information propre, elles contiennent une information de localisation. Cette information de localisation peut être affichée en coordonnées géographiques (longitude / latitude) ou dans un système de projection cartographique (UTM, Lambert, etc.). Certains logiciels combinent les deux types de coordonnées (comme ici).

 

 


La plupart des données des systèmes d'information géographique sont géoréférencées, mais le système utilisé n'est pas toujours clairement documenté. Les photographies aériennes sont généralement partiellement géoréférencées (on donne par exemple les coordonnées du centre de l'image), sauf si elles ont fait l'objet d'une opération de rectification. La géoréférenciation des données est parfois indirecte : une liste d'adresses n'est pas intrinsèquement localisée, mais si on dispose aussi d'une cartographie (georéferencée) des rues, la liste d'adresses peut être géoréférencée.

La localisation des données est très importante, voire déterminante lors de l'interprétation (« Il y a un lion » est une observation. « Il y a un lion au zoo » et « Il y a un lion dans la grand rue » ne sont différentes que par la localisation, mais leur interprétation est très différente !).

De nombreux outils d'analyse spatiale sont disponibles pour intégrer au mieux cette composante de localisation dans l'analyse des données. C'est le domaine de prédilection des systèmes d'information géographique.